France

Le Colorado provençal, la folie des couleurs !


Avoir l’impression d’être parti loin, très loin d’ici… sans même quitter la France, c’est possible???

Ouiiiiiiiiii !!!

Ce week-end, je me suis accaparée Monsieur ! Et oui, j’ai attendu près de 4 ans avant d’avoir l’occasion de me promener au Colorado provençal !

Si tu ne connais pas ce site tant extraordinaire, c’est presque normal ! Peu de monde connait les ocres du Colorado.

Ce site semi-naturel est à découvrir, idéalement sous un soleil radieux. Le village de Rustrel, dans le Luberon, nous ouvre ses portes. Mais attention à toi, tu vas prendre une envie soudaine de partir au soleil après avoir lu cet article !

Cheminées des fées colorado provençal

Le Colorado provençal est une ancienne carrière d’ocre. Il existe grâce à la magie du monde avec qui l’homme s’est mêlé. Cette alliance nous permet de découvrir des paysages merveilleux, des dunes de sable aux falaises érodées recouvertes d’une vingtaine de teintes d’ocre. Ce camaïeu de couleurs te dépaysera et te plongera dans le monde des ocres…

[ La visite du site est gratuite, seulement 5€ pour avoir accès au parking. La personne qui gère le parking fourni un dépliant résumant les chemins à suivre. Très utile quand tu te perdra au dessus de la zone du désert blanc ! ]

Deux parcours vous sont proposés : le bleu, est très court (2,7 km), il permet de voir l’essentiel du Colorado, notamment la zone appelée le Sahara. Le orange (4 km) commence sa boucle avec le bleu, et permet d’avoir une vue imprenable du site, avec le belvédère sur les Cheminées des Fées et celui sur le Désert blanc. Il demande plus d’effort mais le dénivelé reste très léger.

Sahara du colorado provençal

Panorama colorado provençal

Minuscule insecte du colorado provençal

En hauteur colorado provençal

paysage du colorado

C’est une belle promenade à prévoir pour un week-end haut en couleurs ! L’idéal est de t’y rendre tôt, sinon tu ne sera pas seul sur les photos… Et si tu as le temps, vas errer du côté du Sentier des Ocres, à Roussillon. Pour notre part, nous avons découvert ce dernier, une fois rentrés chez nous… Un bon prétexte pour repartir en week-end d’ici peu !


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *