Randonnée du Pic de Bure

Randonnée du Pic de Bure

Après la saison d’hiver passé ensemble dans le Dévoluy, c’est au tour de Laurie d’y retourner seule, pour découvrir la belle saison d’été à la montagne. A cette grande occasion, nous profitons d’un week-end où l’on se retrouve après quelques semaines de distance, pour aller voir le Pic de Bure de plus près ! Le monstre de Dévoluy, que l’on a observé tout l’hiver sous la neige, au travers de la vitre de notre lieu de travail 🙂

LE PIC DE BURE – 20km – 7h- 1 400D+


× Les accès au Pic de Bure

– Depuis Superdévoluy, par la Combe du Jas. Il suffit ensuite de suivre les chemins utilisés par les voitures, ou alors pour couper en distance, en suivant les télésièges du Sommarel jusqu’à atteindre le sommet du téléski du Pierra d’Agnières.

– Depuis le pied de l’IRAM (téléphérique allant jusqu’à l’observatoire du Plateau de Bure). Attention, ce téléphérique n’est pas accessible au public, vous ne pouvez en aucun cas l’utiliser pour raccourcir l’itinéraire !

– Depuis Superdévoluy, en commençant sur le GR du Pays du Tour du Dévoluy, puis suivre ensuite, la variante de ce GR (attention, un petit passage difficile dans les pierriers qui demande une bonne condition physique).

– Depuis le parking des Sauvas.

..

× Notre parcours

Logeant à Superdévoluy, nous nous sommes garés sous le téléphérique de l’IRAM et sommes partis d’ici, pour économiser un peu nos pas, et nous redescendrons par les pistes du domaine, pour les découvrir sans la neige. C’est un étonnant relief qui se révèle, et on ne pensait pas, une fois sur nos skis cet hiver, que les pentes étaient si raides !

Le premier km, est une bonne mise en jambe. 5km s’ensuivent d’une douceur plus ou moins intense ! Le décor émerveille, les marmottes sifflent au dessus de nos têtes, l’herbe fraîchement verdoyante se plie sous nos pas et les pierres se dérobent sous notre poids, les nuages nous rentrent dedans et nous cachent dans cette nature. Notre tête s’échappe peu à peu du brouillard, pour y apercevoir le passage difficile en points sur la carte IGN. La traversée du pierrier jusqu’au Plateau de Bure se fait longue et éprouvante pour moi, pour JB c’est easy ! Mais on persévère jusqu’à découvrir une toute autre planète 😉

..

× Le Plateau lunaire de Bure

C’est déjà une belle découverte, qui aurait pu croire que notre randonnée nous laisserait s’émerveiller dans un beau rêve ?! Le décor lunaire, avec ses paraboles géantes qui tournent sur elles-mêmes. La terre est sèche, pas de végétations à l’horizon.. On continue nos pas sur une rampe bétonnée paraissant infinie en direction du pic, où l’impression de défier les lois de l’apesanteur sur une autre planète se reflète dans notre esprit… Epoustouflant.

Ces paraboles que l’on voit, sont là depuis 1985. C’est un interféromètre constitué de 8 antennes de 15m de diamètre, permettant l’observation d’émissions. Quelques bâtiments en tôle font office de logements et de bureaux. Il n’est pas rare de voir quelqu’un pédaler sur un vieux vélo jaune en klaxonnant ses collègues, jusqu’à se retrouver au pied de sa parabole.

On longe les rails des paraboles, sur un même pas déterminé, ensemble, main dans la main. Et le Pic de Bure est sous nos yeux !

..

× Le Pic de Bure

Encore une belle montée nous attend jusqu’au fameux pic. Et voici la table d’orientation qui nous apprend que nous sommes à 2 709m d’altitude. Des montagnes alpines enneigées se dégagent au loin, et notre petite station Superdévoluy au dessous ! On immortalise notre ascension avec un polaroïd un peu trop blanchi.. pas facile de prendre la main mais on s’améliore !

..

× La descente

Après l’ascension de 8km, on redescend par les pistes du domaine skiable. Avant de les atteindre, nous croisons des hommes qui travaillent à l’IRAM, qui tirent des câbles accrochés dans leur dos, l’effort parait éprouvant.. Puis, des cordages nous accueillent, la neige fond sous nos pieds et nous fait glisser. La descente se fait avec précaution, tout en croisant d’autres courageux comme nous 😉 12km de descente qui s’éternisent..

..


 



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *